Mes dernières lectures…

Un de mes plaisirs, ô combien chronophage, c’est la lecture… Amatrice de polars, j’apprécie également les romans historiques et reste ouverte à toute découverte…

En bonne MAD, je suis toujours en retard sur les retours de livres en bibliothèque, problème résolu avec la généralisation des boites à livres. J’emprunte au rythme qui me plait, et rend quand j’ai le temps, sans contrainte de dates. Avec en plus l’aiguillon de la découverte de lectures vers lesquelles je ne serais jamais allée de moi-même..

Bref de paroles, voici les dernières lectures du moment :


D’étranges visiteurs, Chez Medium Poche, ensemble de nouvelles sur un contact humain / extra terrestre. Ce qui est intéressant dans l’approche, c’est que chaque auteur a sa propre vision de ce contact, pas forcément conquérant ou violent. Il peut être à l’image des autres relations entre humains : emprunt d’indifférence, ou de cocasserie.. le tout écrit dans un climat de guerre froid et des trente glorieuses, ça donne un cachet particulier à ce joli livre..


En revanche, je me rends compte que la photo est très mal cadrée, le livre étant reparti vivre une deuxième ou troisième vie dans la boite à livres, impossible de rectifier le tir…
Encore une découverte « boite à livres »..Et je brûlerai ton cœur de pierre, de Pauline Delpech
Comme déjà indiqué sur mon compte Instagram, mon impression sur ce livre est mitigée : j’ai aimé l’atmosphère de Paris au moment des manifestations qui ont amené le Front Populaire au pouvoir. Ce livre est la suite d’un premier opus que je n’ai pas lu. Les personnages sont un peu trop bruts de décoffrage pour être réellement attachants : le vieux flic qui a tout vu, l’assassin psychopathe à qui tout réussit, la jeune fille de bonne familles qui se mue brusquement en tueuse sanguinaire, titis parisiens trop titi parisiens…
A lire pour vous faire votre propre opinion…
Cette dernière ponction dans la boite à livre, Les métamorphoses d’Ovide, de Françoise Rachmuhl n’est pas pour moi mais pour MissMAD qui a abordé quelques unes des métamorphoses en cours de latin. Cette version reste moins indigest que l’originale, en espérant qu’elle lui donnera le gout d’aller vers le texte original… Qui vivra verra…

Laisser un commentaire